• Cathédrale Notre-Dame de Paris

    9 anecdotes pour mieux comprendre la richesse de ce monument

    Monument mythique, la Cathédrale Notre-Dame de Paris est également l’un des plus visités de la capitale. Un édifice commencé au 12ème siècle qui a connu de nombreuses transformations, et fut le théâtre d’évènements majeurs de l’histoire de France. Une histoire parfois oubliée, à découvrir à nouveau au travers de ces 9 anecdotes et choses à savoir sur la Cathédrale Notre-Dame de Paris. 

     

    La « forêt » de Notre-Dame

    Les charpentes du chœur et de la nef de Notre-Dame sont parmi les plus anciennes de Paris (fin 12ème – début 13ème siècle). Elle est appelée « la Forêt » car la totalité de cette charpente représente l’équivalent d’une forêt de chênes de 21 hectares. Chaque poutre provenait d’un arbre différent.

     

    Les Rois décapités

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

     

    Au-dessus des portails s’étend la galerie des rois, 28 statues qui représentent les rois de Juda, ancêtres de Marie. Pensant qu’il s’agissait des Rois de France, la Révolution française a fait tomber ces statues et les a décapitée ! Remplacées par des copies lors des travaux de restauration du monument au 19ème siècle, les têtes d’origine sont aujourd’hui visibles au Musée du Moyen-Âge.

     

    L’histoire de la Bible

    Les trois portails de la façade principale (façade ouest) sont décorés de statues et sculptures. Ils racontent l’histoire de la Bible et celle des chrétiens, permettant ainsi aux croyants qui ne savaient pas lire d’apprendre ces histoires.

     

    Exemples sur le portail central (Portail du Jugement) :

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

    L’archange Michel pèse les âmes des morts qui sont conduits soit vers le Paradis (à la droite du Christ) soit vers l’Enfer. Un petit démon triche pour influencer le verdict.

     

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

    Les morts ressuscitent et sortent de leur tombe. 

     

    À noter qu’au Moyen-Âge, une très grande partie de la façade et de ces statues était peinte pour mieux mettre en scène ces histoires. 

     

    Les portes diaboliques de Notre-Dame

    Les portes de Notre- Dame de Paris sont décorées de pentures (pièces de ferronnerie fixées sur la porte)  d’une exceptionnelle beauté. Un travail réalisé au 13e siècle par le jeune ferronnier Biscornet.

     

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

     

    Une légende raconte que l’artisan, face à l’ampleur de la tâche et à la complexité du projet, aurait vendu son âme au diable pour achever le travail. Mais le jour de l’inauguration, il fut impossible d’ouvrir les portes, et elles ne s’ouvrirent qu’après avoir été badigeonnées d’eau bénite…

    À l’origine, la porte principale, réservée aux cortèges religieux et au Saint-Sacrement, ne possédait pas de décoration. Le diable n’aurait en effet pas osé y toucher !

     

     

    Le renouveau de Notre-Dame

    Très abimée pendant la Révolution française, transformée en entrepôt puis en Temple de la Raison, la Cathédrale a été rendue au culte catholique romain le 18 avril 1802. Menacée de destruction, on doit sa première sauvegarde à Napoléon, qui a choisi Notre-Dame pour la cérémonie de son sacre le 2 décembre 1804. 

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

    Jacques-Louis David, Le Sacre de Napoléon

     

     

    Restée par la suite dans un état de délabrement très important, c’est le roman de Victor Hugo Notre-Dame de Paris, publié en 1831, qui rappellera au parisien la richesse de son patrimoine.

    Grâce au succès de ce roman, la restauration générale du monument fut décidée, confiée à partir de 1845 à Viollet-le-Duc.

     

     

    Chimères

    Ne pas confondre gargouilles et chimères. Les gargouilles sont les extrémités de gouttières destinées à rejeter les eaux de pluie. Les chimères, elles, sont de simples décors.

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

    Éléments les plus connus – et parmi les plus symboliques – de la Cathédrale, elles n’existaient pas au Moyen-Âge. Un bestiaire fantastique qui est une pure création de l’architecte Viollet-le-Duc.

     

     

    Viollet-le-Duc et Saint Thomas

    La flèche de la Cathédrale date également de la rénovation du monument par Viollet-le-Duc. Douze apôtres entourent cette flèche, dont Viollet-le-Duc lui-même, qui s’est fait représenter sous les traits de saint Thomas, et contemple son œuvre. 

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

      

     

    Souvenirs de l’Île de la Cité médiévale

    Lors de la construction de la Cathédrale au 12ème siècle fut décidé un nouveau plan d’urbanisme devant le monument. La rue Neuve-Notre-Dame fut percée dans l’axe du portail central, bordée de maisons et chapelles. Une rue détruite lors des travaux Haussmanniens dont le tracé est visible sur le parvis. Vous pouvez également observer l’emplacement de vieilles enseignes et d’une petite rue qui la rejoignait (rue de Venise).

     

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris

     

     

    Le point Zéro des routes de France

    Le point zéro des routes de France, commencement de toutes les routes du pays, est également visible sur le parvis de Notre Dame.

     

     

    Cathédrale Notre-Dame de Paris 

     

    Article paru dans Un Jour de Plus à Paris

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :