• Ces mots ou expressions, de la langue française, nés à Paris

     La langue française est riche de mots ou d’expressions nés de notre quotidien, que nous utilisons sans même le savoir. Certaines de ces expressions trouvent leurs racines à Paris, dont l’origine remonte au Moyen-Âge, ou même à une époque plus récente. De la Guinguette à l’expression « Payer en monnaie de singe », découvrez ces mots ou expressions nés à Paris.

     

    La Guinguette


     Van Gogh, La Guinguette

     

    Lorsque Paris était encore l’une des plus amples zones viticoles de France, on produisait – notamment dans le quartier de Belleville – le ginguet, un vin blanc pétillant de mauvaise qualité mais très bon marché. Un ginguet qui se buvait directement chez les paysans, dont les auberges se sont transformées avec le succès du ginguet en… guinguettes.

    Un terme qui désigna ensuite plus généralement les cabarets populaires où les parisiens venaient boire et danser.

     

    Payer en monnaie de singe

    Au 13ème siècle, Saint-Louis décida de faire payer une taxe à toutes les personnes qui empruntaient le Petit Pont pour relier l’Île-de-la-Cité via la rue Saint-Jacques. Il existait toutes sortes de prix à payer, et toutes sortes d’exonérations. L’une d’entre elles concernait les forains et jongleurs, qui étaient dispensés des 4 deniers à payer pour leur singe si l’animal faisait au péagier un numéro, ou une grimace. Une vraie monnaie de singe !

     

    Midi pétante


    Avant l’heure des montres et des horloges, le temps était basé sur le temps solaire – ou temps vrai – mesure basée sur le déplacement apparent du Soleil au cours de la journée. Il ­fallait­ donc­ régler chaque­ jour­ sa­ montre ­à­ partir­ d’un­ « midi ­vrai ». En 1786, l’un des plus grands horlogers de Paris, le Sieur Rousseau, installé dans les galeries du Palais Royal, offrit au jardin l’une de ses inventions : un canon en bronze qui, grâce à une loupe qui provoquait la mise à feu de la mèche du canon les jours de soleil, « pétait » à midi. Les parisiens venaient donc au palais Royal régler leurs montres à.. midi pétante !

     

    Tenir le haut du pavé

    Au Moyen Âge, les rues étaient pavées et n’avaient pas de trottoirs. Elles étaient en outre construites en forme de V pour que les eaux et les saletés puissent s’écouler dans la partie centrale. Des rues qui étaient également particulièrement étroites, et le plus souvent remplies de monde. Et comme elles ne permettaient pas aux piétons de se croiser en restant sur la partie haute de la rue, l’usage de l’époque voulait que, lorsque deux personnes se croisaient, la plus pauvre des deux s’écarte vers le milieu. La personne la plus riche, elle, tenait le haut du pavé.

     

     

    Faire grève


     Nommée place de l’Hôtel de Ville en 1803, la grande place située devant l’Hôtel de Ville de Paris se nommait avant cela Place de Grève, la grève étant, en langue française, un terrain constitué de sable et de graviers situé au bord d’un cours d’eau. Pendant longtemps plus important port de Paris, cette place attirait tous les jours des centaines de parisiens qui attendaient les bateaux pour décharger leurs marchandises. Ils faisaient donc grève, en attendant du travail.

    Un mot dont la signification s’est aujourd’hui inversé !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :