• Où l’on découvre comment l’art contemporain est entré au Louvre.

     

    1953. C’est l’événement au musée du Louvre.

    De nombreux curieux se pressent : une véritable star est là ! Le célèbre peintre Georges Braque, alors âgé de 71 ans, est accueilli avec les honneurs. Et pour cause : il est le premier artiste du XXème siècle à créer un grand décor pour le Louvre...

     

    Des oiseaux au plafond

    Georges Braque, Les Oiseaux, 1953, 2,70 x 2,12 m, Salle Henri II, Musée du Louvre, Paris © ADAGP, Paris 2016

     

    Non, il n’y a pas que des artistes morts depuis longtemps au musée du Louvre ! Braque a reçu d'André Malraux une prestigieuse commande : peindre l’un des plafonds du vieux palais...

    Malraux souhaite introduire l’art contemporain au milieu d’une architecture ancienne. Le contraste entre les lambris, ces boiseries dorées de la Renaissance, et ces grands oiseaux épurés peut surprendre. C’est exactement ce que recherche Malraux.

     

    Des oiseaux au plafond

    Détail de l’œuvre © ADAGP, Paris 2016

     

    Quant au sujet du plafond, il n’est pas choisi au hasard. De grands oiseaux noirs se détachent sur un ciel nocturne... Cet animal devient à l’époque la signature de Braque.
    Pour cet ancien poilu de la Grande Guerre, l’oiseau symbolise la liberté, l’évasion et le rêve. L’artiste reprend également dans sa peinture un aspect    « papier découpé », rappelant les collages de ses œuvres cubistes de jeunesse.

     

    Des oiseaux au plafond

    Georges Braque, L’Oiseau noir et l’oiseau blanc, 1960. Huile sur toile, 1,34 x 1,67 m, collection particulière © ADAGP, Paris 2016

     

    Pour autant, Braque n’oublie pas où il se trouve. Ses Oiseaux volent dans une salle du Louvre qui date d’Henri II.

    Il glisse donc dans sa composition un clin d’œil au roi de France... Le croissant de lune de Braque, à côté des oiseaux, rappelle l’emblème d’Henri II : deux croissants entrelacés sur un « H » !

     

    Des oiseaux au plafond

    L’emblème du roi Henri II sur l’une des façades du musée du Louvre

     

    Des oiseaux au plafond

    Georges Braque, Les Oiseaux, 1953, 2,70 x 2,12 m, Salle Henri II, Musée du Louvre, Paris. Détail de l'œuvre © ADAGP, Paris 2016

    Article paru sur Artips 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique