• Connaissez-vous l’immeuble le plus étroit de Paris ?


     

    C’est sur les quais de Seine, dans le très chic VIIème arrondissement, que l’on trouve cet immeuble atypique, dont la porte mesure quasiment la moitié de la taille de l’immeuble.

    Sa grande porte bleue foncé est plus grande que celles des immeubles voisins. Mais sa grandeur compense la petitesse de l’immeuble auquel elle appartient: à elle seule, la porte fait quasiment la moitié de la taille de l’édifice. Quant à sa largeur, c’est très simple, elle est égale à celle de la porte. Soit 2,50 mètres... Où sommes-nous ? En plein VIIème arrondissement de Paris, au numéro 13 du Quai Voltaire. Ce minuscule immeuble contraste avec les immeubles massifs du quai.

    Outre son immense porte, cet immeuble possède aussi une très jolie façade sculptée et ornée de deux balcons en fer forgé. On découvre aussi mascarons, torchères, et consoles à tête de lion. Des détails sur cette façade atypique et discrète, dont on pourrait facilement passer à côté sans la voir. On pourrait penser que cet «édifice pygmée» avec vue sur la Seine est arrivé là par hasard, d’un coup de baguette magique.

    Mais il existe - vous vous en doutez - une explication beaucoup plus rationnelle : à l’origine, il existait un passage desservant un hôtel particulier, situé sur une parcelle en retrait du quai. C’est dans ce passage que l’immeuble est venu s’imbriquer.

     

    Un phénomène loin d’être isolé à Paris

     

    L’existence d’un petit immeuble - ou autre bâtiment - coincé entre d’autres immeubles plus massifs, offrant ainsi du relief au tissu urbain, est loin d’être un phénomène rare à Paris. Au contraire ! Si vous vous promenez dans le XIIIème arrondissement, vous trouverez au numéro 45 de la rue Pascal une minuscule maison de 3,50 mètres de large, coincés entre deux immeubles en pierre de taille. Jusqu’en 1903, la maisonnette avait deux voisines... qui ont été emportées par une opération immobilière. Idem au 39, rue du Château d’Eau dans le Xème arrondissement. Une porte et une fenêtre pour cette maison qui est la plus petite de la capitale : seulement 1,10 mètre de large pour 5 mètres de haut !

    Dernier exemple, qui mêle Histoire et construction. Le livre Paris, immeubles insolites* raconte l’histoire du 7 bis, boulevard Saint-Germain (Vème arrondissement). Pour se rendre compte de l’épaisseur de l’enceinte de Philippe Auguste - un système de fortification urbain construit à Paris, à partir de la fin XIIème siècle - il suffit de se poster devant cet immeuble de cinq étages. Il a été construit (au début du XXème siècle) précisément dans l’espace vacant laissé après la démolition de l’enceinte !

     

    *Paris, immeubles insolites. Livre de Dominique Lesbros édité aux éditions Parigramme, 13,90 euros.

    Article paru dans Le Figaro


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique