• L’amérindienne insoumise

     

    L’amérindienne insoumise


    Fille du sachem (chef suprême) Corbitant des Pocassets, Weetamoo a été élevée comme un garçon – son père n'ayant pas de fils – dans le but d'assurer son futur rôle de sachem. Contrairement aux filles de son âge, elle apprend la chasse, la pêche, la natation et la diplomatie.

    À son treizième printemps, elle accomplit le rite de passage à l'âge adulte initialement réservé aux garçons, celui de la quête de vision : l'adolescent se rend seul au cœur de la forêt, il y reste plusieurs jours, jeûne et rentre en communion avec les énergies spirituelles fondamentales jusqu'à ce que son esprit et son âme d'enfant disparaissent.

    Quelques années plus tard, Weetamoo épouse l'aîné d'une tribu alliée qui vit en paix avec les colons. Mais les missionnaires entreprennent de convertir les locaux au christianisme, coupant les convertis de leur culture originelle afin que ceux-ci s'adaptent plus facilement à la culture occidentale. Malgré les protestations de Weetamoo, son mari accepte. Il participe au premier Thanksgiving avec les Pères pèlerins et, pour leur plaire, prend le prénom d'Alexandre. Pourtant, il finit empoisonné par un « visage pâle » lors d'une visite à la colonie de Plymouth. Cette perte fait germer une graine d'amertume dans l'âme de Weetamoo, qui commence à ressentir une grande haine à leur égard. La tension entre Amérindiens et colons est plus tendue que jamais. Les Anglais exigent que les guerriers se soumettent, rendent les armes et signent un traité d'allégeance.

    Les indigènes estiment que les colons ne vont pas s'en tenir là et s'allient entre tribus. Ils s'approvisionnent en armes et munitions, prévoyant une révolte en 1676. Mais, en 1675, le corps sans vie d'un Indien converti est retrouvé, trois guerriers Wampanoag sont exécutés en représailles. Les indigènes n'attendent plus : les premiers raids sont lancés contre les ennemis et la guerre du roi Philippe éclate.

    Weetamoo, qui s'est remariée entretemps, quitte le domicile conjugal lorsque son compagnon s'allie à son tour avec les Anglais, et elle part rejoindre son ancienne tribu dans la révolte. Elle prend le commandement de plusieurs centaines de guerriers et mène des attaques contre plus de la moitié des colonies anglaises et incendie une douzaine de villes. La chef amérindienne devient l'emblème de la révolte et de l'insoumission face à l'envahisseur. Elle demande aux Amérindiens capturés de brûler leurs terres afin que celles-ci ne soient pas profitables aux colons. Les Anglais veulent la capturer coûte que coûte et l'abattre en plein jour pour dissuader tout acte de rébellion. Ils traquent sans relâche les leaders amérindiens, exécutent les prisonniers, y compris ceux qui se rendent.

    Weetamoo est prise au piège mais préfère la mort que la reddition. Sans aucune issue, elle se jette dans le fleuve Tauton et se noie. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :