• Le père de la psychanalyse

    Fondateur de la psychanalyse et médecin émérite, Sigmund Freud est un personnage connu de tous. En revanche, certains faits sur sa vie sont bien moins célèbres. Le DGS vous présente quelques anecdotes sur Freud. 

    Il a eu de graves problèmes de santé 

    Le père de la psychanalyse

      Sigmund Freud via Shutterstock 

    Véritable accro à la nicotine après ses premières cigarettes dans les années 20, Freud a été fumeur durant toute sa vie, s’orientant même vers le cigare, qu’il fumait à la fréquence d’une vingtaine par jour. A tel point qu’en 1923, on lui diagnostiqua un cancer du maxillaire qui impliqua de lui ôter une partie de la mâchoire. Finalement, il subit plus d’une trentaine d’opérations chirurgicales mais sans jamais arrêter de fumer.

    Il a demandé à un ami d’abréger ses souffrances 

    Le père de la psychanalyse

    En 1939, suite à ses nombreux problèmes de santé, Freud est dans un état grave et particulièrement faible. Mourant, il rappelle à son ami Max Schur sa promesse de ne pas le « tourmenter inutilement ». Avec l’accord de la fille de Freud, le médecin lui injecta trois doses lourdes de morphine, faisant plonger le psychanalyste dans un coma profond duquel il ne se réveilla jamais.

    Lui et sa famille étaient la cible des nazis 

    Le père de la psychanalyse

    Anna Freud 

    Même s’il était lui-même athée, Freud est venu au monde dans une famille juive, ce qui lui a valu d’être une cible du régime nazi. Dans cette optique, ses livres sont brûlés en 1933 et les nazis s’emparent de sa fille Anna, qu’ils interrogent.

    Ses sœurs ont péri sous le régime nazi 

    Le père de la psychanalyse

    Freud et sa famille en 1876 

    Alors que la princesse Marie Bonaparte, amie et patiente de Freud, aide la famille du psychanalyste à fuir vers Paris puis vers Londres, elle ne peut obtenir de visa pour aider ses quatre sœurs. Elles seront donc finalement envoyées en camps de concentration, où elles mourront.

    Ses cendres ont failli être volées 

    Le père de la psychanalyse

     

    Lorsqu’il meurt, en 1939, les cendres de Freud sont placées dans une urne antique avant qu’on y ajoute celles de sa femme, morte en 1951, et qu’on place le récipient au Golders Green Crematorium de Londres. C’est là qu’en janvier 2014, des voleurs tentent de voler l’objet vieux de 2300 ans et l’endommagent.

    Il a refusé plusieurs offres financières 

    Le père de la psychanalyse

    En 1925, alors que Freud jouit d’une immense notoriété à travers le monde, le producteur de films Samuel Goldwyn lui offre 100 000 $ pour participer à l’écriture ou être consultant sur un film sur « les grandes histoires d’amour de l’histoire ». Finalement, le psychanalyste refuse l’offre, comme il l’avait déjà fait l’année précédente lorsqu’on lui avait offert 25 000 $ pour psychanalyser les deux criminels Nathan Leopold et Richard Loeb alors qu’ils attendaient leur procès pour l’enlèvement et le meurtre de Bobby Franks, un adolescent de 14 ans.

    Son meilleur ouvrage n’a pas toujours été un succès 

    Œuvre fondatrice de la psychanalyse et symbole de l’expertise de Freud, son livre « L’Interprétation des rêves », publié en 1899, ne fut vendu qu’à 351 exemplaires durant les 6 premières années de sa parution.

    Il consommait de la cocaïne 

    Le père de la psychanalyse

    Dans les années 1880, Freud grandit en s’intéressant à une drogue alors légale et encore peu connue : la cocaïne. Pendant des années, il la recommande même à ses amis et leur en distribue des doses. Finalement, lorsque la substance commence à être décriée et s’avère être létale, le psychanalyste arrête de la prescrire, mais continue de s’en servir à titre personnel, notamment contre ses migraines.

    Ces faits nous en apprennent plus sur la vie de Freud et nous révèlent même quelques paradoxes sur le personnage.

    Article paru dans Daily Geek Show


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :