• Vidéo d’une qualité exceptionnelle.  

    On est surpris par le monde dans les rues et aux terrasses des cafés, par le nombre de voitures et, déjà la noirceur des monuments et bâtiments ! 

    Pas de son, c’est normal (nous sommes en 1920). Ne manquez pas ce document exceptionnel ! 

    https://www.youtube.com/embed/blw8zJt-Sc0 

    En regardant ces gens aux terrasses des cafés, en tâchant de lire, sur les visages, les sentiments et les pensées, toi, oh mon frère, tu te dis avec un pincement au cœur que la vie file si vite... que les ombres se dissipent sans laisser la moindre de trace... 

    Et il te revient alors, peut-être, en mémoire, cette épitaphe latine que l'on trouvait autrefois dans les cimetières : « HODIE MIHI, CRAS TIBI ! » (Aujourd'hui, c'est mon tour [d'être là], demain ce sera le tien).

                    


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique