• A l’affût, la maman singe serre son petit contre elle. Sa silhouette grassouillette et son museau arrondi ne sont pas très réalistes, mais qu’importe ! On sent l’amour de la guenon pour sa progéniture. Pourtant, si on l’observe de plus près, quelque chose cloche…

    Ce museau, justement, ne ressemble pas à une tête de singe. Et pour cause : il est composé de deux petites voitures superposées ! L’auteur de cette sculpture est le célèbre Pablo Picasso. L’artiste espagnol est connu pour son goût de l’assemblage : il associe dans ses statues des objets a priori disparates pour créer de nouvelles formes.

     

    Sculpture de Picasso

     Pablo Picasso, La Guenon et son petit, 1951, bronze, 56 x 34 x 71 cm, Collection particulière. Photo © Maurice Aeschimann © Succession Picasso 2016

     

    Pour constituer la tête de la guenon, Picasso a « emprunté » à son fils Claude deux de ses jouets, des petites voitures offertes par un ami marchand d’art.

    L’artiste a également récupéré une grosse céramique ventrue pour créer le corps de l’animal. Pour lui, tout peut être utilisé en sculpture, il suffit d’être inventif… 

     

    Sculpture de Picasso
     

    Pablo Picasso, La Guenon et son petit, 1951, bronze, Collection particulière. Détail de l'oeuvre Photo © Maurice Aeschimann © Succession Picasso 2016

    Article paru dans Artips


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique