• Où l’on découvre un roi qui dépense sans compter pour sa Passion. 

     

    Au XIIIème siècle, le Palais de la Cité (aujourd’hui Conciergerie) est la résidence principale de Louis IX, le fameux Saint Louis… 

    En 1239, ce souverain très croyant s’offre ce que tous les royaumes d’Occident rêvent de posséder : les reliques de la Passion du Christ ! Et au prix qu’il a dû débourser pour les avoir, il compte bien en profiter… 

     

    Quand on aime, on ne compte pas

    Louis IX dit Saint Louis, XIIIème siècle, pierre © Alain Lonchampt / Centre des monuments nationaux
    Voir en grand

     

    Ces reliques sont très précieuses. Il y a notamment la Couronne d’épines, celle que le Christ aurait portée avant d’être crucifié. 

    Saint Louis les veut au plus près de lui. Il leur fait alors bâtir un écrin accolé à son palais : la Sainte-Chapelle. 

     

    Quand on aime, on ne compte pas

    La Couronne d’épines, une des reliques de la Passion, Sainte-Chapelle, Paris © David Bordes / Centre des monuments nationaux

    Voir en grand

     

    Sept années sont nécessaires pour la construire. Le budget est de 40 000 livres, environ le quart des revenus annuels du domaine royal. Le souverain n’est pas à ça près : il a payé le triple pour la seule Couronne d’épines ! 

    La chapelle achevée, Saint Louis est le plus heureux des rois. Depuis ses appartements du palais, il s’est fait aménager un accès direct. Ainsi, chaque fois que l’envie lui prend, il peut voir ses précieuses reliques… 

    Et lorsqu’il a des invités, il les emmène dans la Sainte-Chapelle. Là, il leur en met plein les yeux avec 600 m2 de vitraux colorés. 

     

    Quand on aime, on ne compte pas

    Chapelle haute, 1243-1248, Sainte-Chapelle, Paris © Didier Plowy / Centre des monuments nationaux
    Voir en grand

     

    En bon souverain chrétien, il pense aussi à ses serviteurs. Il leur fait installer une chapelle basse, juste sous la sienne. Sa décoration devait évidemment être moins luxueuse. 

    Hélas, aucun document la détaillant ne nous est parvenu, si bien qu’au XIXe siècle, elle a été restaurée dans le style de la chapelle haute : voûtes bleu-nuit, dorures, motifs de fleurs de lys… 

    Et l’accès direct depuis le palais, qu’est-il devenu ? Cette partie a aujourd’hui disparu…
    Voilà pourquoi la Conciergerie, dernier vestige du Palais de la Cité, est désormais séparée de sa Sainte-Chapelle !
     
     

    Quand on aime, on ne compte pas

    Chapelle basse, 1243-1248, Sainte-Chapelle, Paris © Jean Feuillie / Centre des monuments nationaux
    Voir en grand

     

    Pour en savoir plus :

    Envie d'entrer dans l'Histoire ? Philippe le Bel, Charles V ou encore Marie-Antoinette vous attendent pour une expérience immersive à la Conciergerie !

     

    Découvrir l'HistoPad à la Conciergerie, cliquez sur lien : 

    https://www.youtube.com/watch?v=6nYrjcqwwkw

    Article paru dans Artips 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique