• Tu Youyou

    Où l'on redécouvre un vieux remède chinois…

     

    23 mai 1965, Chine. Le président Mao vient de lancer dans le plus grand secret une vaste offensive militaire : le projet 523. Mais celle-ci n’a rien d’ordinaire : il n'y a aucun soldat à combattre ! Ce que Mao Zedong cherche à anéantir, c'est une maladie qui fait des ravages dans les rangs de son armée : le paludisme.

     

    Tu Youyou

    Mao Zedong, 1963 Voir en grand

     

    Le paludisme est causé par un petit parasite (Plasmodium falciparum) transmis par certains moustiques. Ce parasite s’installe dans les globules rouges du sang et finit par les détruire. Résultat, il provoque de fortes fièvres et des sueurs froides à répétition : les fameuses crises de paludisme. Dans certains cas, la maladie peut provoquer la mort.

     

    Tu Youyou

    Frottis sanguin révélant la présence du parasite Plasmodium falciparum (ici en violet) à l'intérieur de globules rouges chez un humain Voir en grand 

     

    Il y a bien des médicaments contre cette maladie, comme la "chloroquine". Seul problème, ils sont de moins en moins efficaces… Il faut donc développer de nouveaux produits ! Cette tâche, Mao Zedong va la confier à la chimiste et pharmacologue Tu Youyou. Et il a bien fait ! En fouillant dans des écrits du 4ème siècle, Tu Youyou tombe sur un remède ancien : une petite plante appelée "armoise annuelle" (Artemisia annua).

     

    Tu Youyou

    Armoise annuelle (Artemisia annua), photo : Kristian Peters Voir en grand 

     

    Cette dernière contient une molécule, l’artémisinine, capable de bloquer la croissance du parasite et donc le développement de la maladie. Avec les moyens du bord, Tu Youyou parvient à isoler l’artémisinine, puis à la tester sur des humains (dont elle-même). Et ça marche ! Le médicament réduit la mortalité, et ne semble pas dangereux pour la santé. Tu Youyou a trouvé sa molécule miracle.

     

    Tu Youyou

    Modélisation 3D de la molécule d'artémisinine, image : BromothymolAMB Voir en grand 

     

    Depuis, les traitements utilisant des dérivés de l’artémisinine permettent de soigner des millions de malades à travers le monde. Pour cette découverte entre médecine traditionnelle et recherche moderne, Tu Youyou a reçu le prix Nobel de Médecine en 2015.

     

    Tu Youyou

    Tu Youyou lors de sa remise du prix Nobel de Médecine, 2015, © Nobel Media AB 2015, photo : Pi Frisk

     

    Tu Youyou

    Tu Youyou, 2015, photo : A. Mahmoud

     

    Pour en savoir plus :
    Sur la Nobel Tu Youyou
    Sur le paludisme
    Sur la découverte de l’artémisinine
    Sur la résistance à la chloroquine

    Article paru dans Sciencetips

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :